Dimanche 27 Mai 2007

 La Sainte Victoire et le tour des barrages (13)

 Responsable : Alain BOUTIERE

 

Un Clic pour démarrer la Musique

 

Dénivelée = 400 m      Distance = 14 km

 

 

 

 

 

 C' est sur le parking de la Roque Haute que nous nous sommes donnés rendez-vous.

 Les nuages qui coiffaient le sommet de la Sainte Victoire, se sont dissipés peu après notre départ.

 

 

 

 Alain nous emmène dans l' ancienne carrière de marbre rose.

 Sur la paroi taillée à la verticale, quelques artistes ont créé avec leurs mains, un tableau très original.

 

 

 

 Au bout d' une oliveraie bien entretenue, un aqueduc se cache derrière les pins d' Alep.

  La pente n' étire pas encore le groupe.

 

 

 

 Nous imaginons Paul Cézanne assis derrière son chevalet.

 Au loin, au milieu de la verdure, s' élève la cheminée de la centrale thermique de Gardanne.

 

 

 

 Quelques raidillons sont franchis sans trop de difficultés.

 Après être passés près du barrage romain, ou du moins ce qu' il en reste, nous arrivons sur le site de "la mer", avec ses marches taillées dans la roche et son petit barrage abandonné.

 

 

 

 En aval du barrage, un petit cours d' eau coule entre deux parois rocheuses dessinant un V.

 Des branchages jetés en vrac, nous permettent de franchir  un ruisseau à l' eau claire très riche en poissons.

 

 

 

 

 Le barrage Zola est en vue, presque caché par les arbres. Actuellement il n' alimente plus la ville d' Aix en Provence.

 Construit en pierres de tailles de 1850 à 1854 par François Zola, père d' Emile Zola, c' est un barrage "Poids Voûte"  d' une hauteur de 24,5 m et d' une longueur en crête de 66 m.

 

 

 

 La capacité maximale du plan d' eau est de 2,5 millions de m3.

 Après avoir pris notre repos "de midi"près du barrage Zola, nous remontons un large chemin qui traverse la forêt de pins d' Alep.

 

 

 

Devant le massif de la Sainte Victoire apparaît le barrage de Bimont, ouvrage en béton construit en 1952, d' une hauteur de 87 m, d' une longueur en crête de 180 m,  d'une épaisseur de 17,40 m en pied et de 4,30 m en tête.

Le barrage de Bimont a nécessité    150 000 m3 de béton.                                                    

Un contre barrage dirige les eaux vers la branche du canal de Marseille Nord.                                                    

 

 

 

 Ce barrage reçoit les eaux du bassin de l' infernet mais il est principalement alimenté en eau du Verdon par la galerie de la campane du canal de Provence. Actuellement il ne sert plus que de réserve de secours.

Nous repartons maintenant sur un terrain relativement plat sur lequel nous croisons des poussettes d' enfants et des familles en chaussures de ville promenant leur petit chien.

 

 

 

 Nous jetons un dernier regard vers le massif de la Sainte Victoire que nous avons eu en ligne de mire tout au long de la journée.

 Nous traversons un large terrain de jeu, puis rejoignons nos véhicules qui se trouvent à quelques encablures.

 

Retour au menu

 Rando précédente

Rando suivante