Le choix entre deux randonnées était proposé :

  • 12 marcheurs ont choisi "Les Lacs Malrif".
  • 15 marcheurs ont choisi "La Bergerie de Souliers".

 

Mercredi 23 Juin 2010

Les lacs Malrif (05)

 

Un Clic pour arrêter ou redémarrer la Musique

 

Animateur : René BARBIERI

 

Dénivelée positive = 1115 m -  Dénivelée négative = 1040 m  -    Distance = 14,5 km

 

 

 

 

 

 C 'est depuis le parking d' Aiguilles que nous nous apprêtons à démarrer notre randonnée.

         A la traversée du torrent du Lombard, les panneaux nous         indiquent la direction à prendre.

 

 

 

 Dès le départ, ça grimpe dur ! Nous sommes sur le GR 58A.

 Quelques lacets permettent de rendre la pente plus accessible.

 

 

 

 Nous commençons à apercevoir la vallée du Guil et la D 947

 Les maisons deviennent de plus en plus petites.

 

 

 

 Nous passons tout près de la Chapelle Notre Dame des sept douleurs. En la circonstance, elle porte bien son nom.

    Au fond d' une vallée, le hameau de Lombard est illuminé par le    soleil.

 

 

 

 Dire que nous devons aller tout là haut !

 L' effort est violant mais nous sommes heureux.

 

 

 

 Nous profitons d' un petit planet pour poser un instant nos sacs.

  La pente semble s' être un peu amoindrie.

 

 

 

 Malgré tout, Nicole et Marie-Jo semblent sortir d' un grand trou.

 Le groupe s' est scindé en deux équipes.

 

 

 

 Nous commençons à traverser quelques petits névés.

 Le sentier s' accroche au flanc de la montagne.

 

 

 

 Une petite étendue d' eau s' est formée dans un trou du relief.

  Nous franchissons avec prudence un passage délicat.

 

 

 

 L' approche du torrent vers le sommet nous indique que nous ne sommes pas très loins du lac.

   En effet nous arrivons très vite face au "Grand Laus", le plus grand   des trois lacs Malrif, situé à 2579 mètres d' altitude.

 

 

 

 Nous choisissons le versant Est abrité du vent, pour ouvrir nos sacs.

  Nous sommes dans une ambiance sereine et calme face à cette eau presque totalement gelée.

 

 

 

 L' équipe des douze au complet.

 Nous descendons par le GR 58; la tête dans le ciel bleu.

 

 

 

 Sur la pente abrupte, nous progressons soit en effectuant des lacets, soit en suivant des lignes de niveau.

 

 

 

 Notre regard s étend depuis la vallée du torrent Malrif jusqu' aux montagnes du Mont Viso.

 

 

 

 

 Nous avançons lentement sur le versant abrupt en suivant parfois un ligne directe très pentue.

 

 

 

 

 René se distingue en ne suivant pas la trace.

 Nous surplombons le torrent Malrif avec son petit pont de bois.

 

 

 

 Nous voila tous rassemblés pour traverser le torrent et suivre sa rive gauche.

 Quelques petites cascades agrémentent notre parcours.

 

 

 

 Nous nous écartons du cours d' eau pour passer dans le hameau en ruine de Malrif.

                        Le GR 58 s' est un peu élargi et nous fait progresser à l' horizontale.           

 

 

 

 Nous passons près de deux monuments religieux.

 

 

 

 

 Nous faisons face maintenant au village d' Abriès.

 

 

 

 Nos pensées s' envolent jusqu' aux nuages blancs qui touchent probablement l' Italie.

 

 

 

 

 Nous descendons sur Abriès par le chemin de croix.

       Il ne nous reste plus qu à traverser le torrent de Bouchet la mine       réjouie d' avoir passé une journée pas ordinaire.

 

 

 

Cliquez sur ce bouton pour visionner et télécharger le tracé

 

Mercredi 23 Juin 2010

La Bergerie de Souliers (05)

 

Animateur : Pierre-Jean LATREILLE

 

Dénivelée =  635 m     Distance = 8 km

 

 

 

 C' est au bord de la D 902 montant au col de l' Izoard, que nous laissons nos véhicules sur le parking de la table d' orientation. Au lieu dit de "La Casse Déserte" deux trajets s' offrent à nous :  nous choisissons la direction du lac Souliers.

 

 

 

 

 Au fond de la vallée nous apercevons encore le village de Brunissard.

 Le sentier serpente agréablement dans la forêt.

 

 

 L horizon au dessus des arbres laisse entrevoir des montagnes pelées sans la moindre végétation.

 

 

 

 

 Après une demi-heure de marche nous nous offrons une petite halte pour nous désaltérer et peaufiner notre bronzage.

 

 

 

 

 Le chemin est devenu plus rocailleux dans la montée.

 C' est pourquoi nous reprenons notre souffle sur un replat.

 

 

 

 Le sentier bien marqué sur le flanc de la montagne nous mène tout droit vers le lac.

         Nous voici enfin arrivés près de l' eau promise à 2492 mètres         d' altitude.

 

 

 

 Le lac de Souliers est assez petit et d' une jolie rondeur.

  En toile de fond on aperçoit le pic de Rochebrune.

 

 

 

 Le lac est cependant dominé par les Crêtes des Oules.

          Nous amorçons notre descente en direction de la Bergerie de          souliers.

 

 

 

      Nous ne pouvons résister à l' appel de Michel qui nous attend      derrière un mélèze.

 Il nous faut cependant poursuivre.

 

 

 

 Nous voici arrivés près de la Bergerie de Souliers avec sa fontaine qui laisse jaillir un jet hésitant.

 

 

 

 

 Nicole s' est bien protégée du soleil ce qui lui permet de ne pas perdre le sens de l' orientation..

   Nous voici retournés face à la casse déserte de l' Izoard. Cette fois-ci   nous reprenons nos voitures pour monter jusqu' au col.

 

 

 

 

Cliquez sur ce bouton pour visionner et télécharger le tracé

 

Retour au menu

Retour page d' accueil Queyras

  Rando suivante