Le 4 Juin 2006

 Menton/Beau-soleil A/R par le littoral (06)

 

Un Clic pour arrêter ou redémarrer la Musique

 

Animateur : Claude DORDRON

 

Dénivelée = 160 m       Distance = 18,5 km

 

 

 

 

 

 Dès 8h30 nous longeons le littoral mentonnais sur un large trottoir et sur la portion de route devenue piétonnière en ce Dimanche matin.

 La plage ensoleillée semble attendre l'arrivée de la foule en maillots de bains.

 

 

 

 Face à nous, se mêlent immeubles, paillottes et bâtiments de haute architecture.

 Nous allons franchir la vieille porte de Menton, vestige romain.

 

 

 

 Un détour du regard sur notre gauche, nous montre bien que Menton s'est développée entre le bord de Mer et le pied des Montagnes.

 En bordure du sentier littoral, nous rencontrons le buste de l'urbaniste et architecte Charles Jeanneret, alias "Le Corbusier".  Ce dernier vécut ses dernieres années dans un modeste cabanon en planches qu'il conçut en bord de mer, juste avant le croisement Massolin et fut inhumé au cimetière de Roquebrune cap Martin en 1965.

 

 

 

 Nous sommes tout à la fois décontractés et admiratifs face au milieu naturel qui s'offre à nous et au confort inhabituel du sentier en pierres plates maçonnées.

 Au fur et à mesure que nous avançons, se présente à nous une toile de fond avec les buildings Monégasques, le Port de Fontvieille et les pentes rocheuses du Mont Gros.

 

 

 

 Nous traversons des paysages naturels au travers desquels des brèches ont été ouvertes sur le sentier des douaniers dès 1938.

      Curieux mélange de nature sauvage et de mégalopode côtière.

 

 

 

 Nous arrivons près de Beausoleil, village perché et tout en couleurs.

 A l'approche de Monte Carlo, les habitations semblent occuper le moindre lopin de terrain.

 

 

 

 Du haut de la falaise, nous commençons à rechercher la plage salutaire car voilà bien 4 heures que nous marchons !

Certains membres du groupe envahissent les zones d'ombre relativement rares au détriment de quelques touristes qui avaient cru l'espace d'un instant être "seuls au monde"....!

 

 

 

 D'autres se précipitent au bord de l'eau en regardant longuement l'horizon et en hésitant de se mettre le maillot de bain, car                            "elle était un peu fraîche... !"

 Après une halte très salvatrice qui a permis à chacun de se restaurer, de prendre son bain (pas pour tous) et de se plier à des besoins dits naturels (presque pour tous), nous partons pour le trajet inverse en appréciant des vestiges que nous avions mal perçus à l'aller.

 

 

 

 Nous n'avons pas pu résister à ce cliché de carte postale.

 Le retour sur Menton est proche et la plage, ce matin si déserte, s'est peuplée d'une faune Mentonnaise.

 

Retour au menu

Rando précédente

Rando suivante