Mercredi 25 Mars 2009

 La Sabrananque (30)

Animateur : Claude DORDRON

 

Un Clic pour arrêter ou redémarrer la Musique

 

Dénivelée = 250 m     Distance = 12,7 km

 

 

 

 

 

 C' est à côté de la petite église de Combe, que nous nous préparons pour cette randonnée gardoise.

 

 

 

 

 Après avoir quitté le hameau de Combe, nous nous engageons sur un sentier bordé de pins d' alep.

 Nous débouchons sur la route qui mène au hameau de Colombier.

 

 

 

 Nous longeons le mur d' enceinte du cimetière de Colombier.

 Puis nous suivons un chemin de sable jaune.

 

 

 

 Nous nous élevons maintenant à travers les chênes verts.

 Nous arrivons sur le plateau près de quelques belles bâtisses isolées.

 

 

 

 Au bord de la D 274, des vignobles à perte de vue forcent notre admiration, tant les champs sont propres et soignés.

 

 

 

 

 Les premières asperges traversent le film plastique.

 Nous arrivons dans le hameau de Cadignac.

 

 

 

 Nous quittons la D 274 pour prendre un chemin de terre qui traverse les vignobles.

 Dans la forêt faite d' un mélange de pins d' alep et de chênes verts, nous choisissons une clairière ensoleillée pour poser nos sacs.

 

 

 

 La gent féminine tient "la forme" pour marcher et papoter.

       Un mur monté de façon très particulière, semble être la marque de       fabrique du site traversé.

 

 

 

 Nous abordons l' entrée du hameau de Sabran.

 Une croix de bois marque cette entrée.

 

 

 

 Quelques belles maisons en pierres sèches sont regroupées au pied de la colline.

 Sur une façade magnifique, sont scellées les armoiries de Forcalquier, Pontevès et Arpajon : Cherchez le rapport ?

 

 

 

 Nous gravissons la montée "Sainte Agathe", nom donné à la tour du château en ruines.

 Seule l' église du XIIè s. à été restaurée.

 

 

 

 Nous avons contourné une imposante vierge du XIXè s. érigée sur le sommet de la colline face à la vallée de la Céze, pour aller visiter l' arrière de l' église ainsi que les vestiges du château

 

 

 

 

 Contre une façade de maison, les armoiries de Sabran nous font rappeler que les seigneurs de Sabran furent alliés à de grandes familles de France (sous Louis XV).

 Nous quittons Sabran pour traverser une forêt de chênes verts et de pins d' alep.

 

 

 

 Les traces d' une tempête subsistent en bordure de la forêt.

 Au loin, nous distinguons à peine la silhouette du Mont Ventoux.

 

 

 

     Par refus du propriétaire, nous n' avons pas pu approcher ces     magnifiques chênes blancs.

 Le chemin de terre se prolonge sur la route qui pénètre dans le hameau de Combe. Nous sommes au terme d' une petite randonnée pleine de charmes.

 

Retour au menu

 Rando précédente

Rando suivante