Dimanche 3 Avril 2011

Les Grottes de Calès (13)

 

Un Clic pour arrêter ou redémarrer la Musique

 

Animateur : Jacques LUCAS

 

Dénivelée = 390  m     Distance = 14 km

 

 

 

 

 

 Avec nos véhicules nous passons devant l' église du village de Lamanon avant d' aller nous garer sur le parking situé à  l' arrière.

 

 

 

 

 Dès le départ, nous grimpons la "calade", chemin aménagé que les chariots du moyen âge empruntaient.

      Au sommet du chemin, nous apparaît un énorme rocher creusé      dans tous les sens et que l' on peut facilement escalader.

 

 

 

 Nous entrons dans le cirque et longeons la falaise Ouest éclairée par le soleil du matin.

 

 

 

 

 Nous effectuons un aller-retour, sachant que dans l' après midi nous aurons tout loisir de visiter le coté Est.

   Nous sortons du cirque et montons le sentier qui s' élève au dessus   de la falaise Ouest.

 

 

 

 La vierge à l' enfant à été érigée en 1866 sur le plus haut des rochers à l' emplacement de l ancien donjon.

 Nous surplombons tout une zone du village de Lamanon.

 

 

 

 En nous avançant plus au Nord, nous pouvons distinguer la ville de Sénas.

   La traversée des bois débouche sur une clairière où est implantée   une citerne d' eau.

 

 

 

 Tout au long du parcours, arbres fleuris et fleurs des champs nous adressent des signes amicaux.

 La rencontre d' une borne géodésique est l' occasion de prodiguer quelques explications aux curieux et à notre stagiaire.

 

 

 

 Au loin, une forme blanche ressemble à un château.

 Une des rares difficultés est à franchir.

 

 

 

 Derrière le pylône haute tension, la forme blanche se précise.

           Après une longue montée peu éprouvante, nous amorçons la           descente.

 

 

 

 Nous arrivons sur la D72 que nous longeons sur une centaine de mètres avant de tourner à gauche sur un chemin balisé en jaune.

 

 

 

 

 Nous nous attardons dans une tour constituée de très nombreuses alvéoles (environ 1800) et qui en son temps fut un pigeonnier.

         Nous quittons ce vestige et suivons une sente qui grimpe en         direction du château.

 

 

 Sur leur piton rocheux s' élèvent les ruines du château médiéval de la reine Jeanne (XII ème siècle). Cette dernière était la fille de Marie de Valois, soeur du roi de France Philippe VI de Valois. Devenue comtesse de Provence et de Forcalquier, cette dernière reigna sur la Provence de 1344 à 1382.

 

 

 

 

 Nous escaladons le rocher pour arriver au sommet.

 

 

 

 

 Les restes d' un encadrement de fenêtre avec de magnifiques moulures (vues de l' extérieur et de l' intérieur), montrent bien l' immense qualité des ouvriers de l' époque ainsi que l' état de richesse de la haute classe.

 

 

 

 

 Nous visitons en contre-bas l' église Saint-Sauveur (X ème siècle), classée monument historique mais laissée dans un état de délabrement regrettable.

 

 

 

 

 De belles voûtes subsistent encore, mais pour combien de temps ?

 Nous quittons ce vestige avec l' air un peu triste.

 

 

 

 La descente sur l' herbe rase est très agréable.

       Nous profitons de cet espace vert et de la vue du château, pour       poser nos sacs pendant une heure.

 

 

 

 Certains préfèrent la vue des "Opies". Chacun ses goûts.... !

 Sous un beau soleil, nous repartons en ordre dispersé.

 

 

 

 Chacun se retourne vers un tee-shirt blanc et un tee-shirt bleu qui sont ceux de deux copains partis à la recherche d' un objet perdu.

             Nos deux arlésiennes n' ont pas la même sensation de la             température.

 

 

 

 Notre chemin traverse un sous-bois de chênes verts puis se faufile entre cépages et forêt de pins d' alep.

 

 

 

 

 Nous passons devant une ancienne carrière qui fut utilisée pour la construction du château de Calès.

 Nous sommes sur le point d' arriver à la source Saint-Denis.

 

 

 

          Notre but est de retrouver la chapelle Saint-Denis contemporaine du château médiéval de Calès, où Madame la présidente de                 l' association "Calès-Saint-Denis" nous attend pour nous commenter tout l' historique du site de Calès et de la chapelle.

 

 

 

 

       Après s' être enrichi d' un peu d' histoire, chacun se réorganise       pour repartir.

 Nous suivons un large chemin.....

 

 

 

 ........qui nous entraîne jusqu' à l' entrée nord du cirque de Calès.

          A notre gauche, un gros rocher isolé présente un gros trou de          forme parallélépipèdique.

 

 

 Un peu plus haut contre la falaise Est nous apparaissent les premières grottes troglodytiques.

 

 

 

 

 Dans l' une d' elles, une trace représentative du "nombre d'or" (1,618), nous apparaît. Il s' agit d' un pentagone régulier convexe (côtés de même longueur et angles internes de 108°) sur lequel on a tracé des diagonales déterminant ainsi de nombreux triangles d' or.

 Nous passons devant la salle communautaire.

 

Définition de la proportion d'or - Deux longueurs strictement positives a et b respectent la proportion d'or si et seulement si, le rapport de a sur b est égal au rapport de a + b sur a :

 \frac{a}{b} = \frac{a+b}{a} \quad (1)

 

 

 

 Lors de la construction du château médiéval, le site calcaire de Calès servit de carrière. Cependant l' extraction des blocs se fit de façon très méthodique afin de laisser des cavités qui pourraient par la suite être utilisées comme habitations et dépendances.

 

 

 

 

 Avant l' extraction des blocs calcaires, des chéneaux ou larmiers étaient taillés en partie supérieure pour permettre aux eaux de pluie de s' écouler hors des cavités une fois réalisées. Le site de Calès dénombre 116 grottes dont 58 à l' intérieur du cirque. Au Moyen-Âge elles étaient occupées par environ 200 habitants qui les abandonnèrent vers la fin du XVIème siècle.

 

 

 

 

 Nous sortons par le côté Sud, ancienne enceinte du château détruit lors des guerres de religion, en 1586.

 Nous retrouvons nos véhicules garés derrière l' église de Lamanon.

 

 

Cliquez sur ce bouton pour visionner et télécharger le tracé

 

Retour au menu

 Rando précédente

Rando suivante